06 44 78 03 03 (horaires : soirs et week-end) contact@stoplinkyvarpaca.fr

La 5G

LES 5 OBJETS DE LA 5G

1. QU’EST-CE QUE C’EST ?

La 5G est la 5ème Génération de technologie de la téléphonie mobile. Elle ne remplace pas la 2G, la 3G et la 4G, car il s’agit d’un nouveau système qui vient s’ajouter aux précédentes technologies.

 

2. À QUOI ÇA SERT ?

– À TOUT CONNECTER

La 5G a été conçue pour permettre une plus grande connectivité des objets ou IoT (Internet of Things) : avoir des maisons “connectées”, des entreprises “connectées”, des voitures “connectées”, des villes “connectées”. Il s’agit de relier tous nos objets, grands et petits, à Internet, pour leur demander d’exécuter toutes les tâches que nous souhaitons, aussi vite que nous le voulons.

– À TOUS NOUS CONNECTER

La 5G permet de proposer des milliers de services pour que tous les individus soient reliés en permanence.
En augmentant la fréquence et la bande passante – ce qui a pour effet d’accroître le débit – elle accélère la transmission de données diverses, fichiers vidéo (images et vidéos haute définition), fichiers audio (musique, sons divers), contacts et conversations téléphoniques, … et peut ainsi servir un maximum de personnes – ou clients – en simultané.

 

3. COMMENT ÇA MARCHE ?

a. Les fréquences
La 5G fonctionne sur plusieurs bandes de fréquences, celles déjà utilisées comme d’autres nouvellement créées pour le haut et ultra-haut débit, soit de 700MHz à 48GHz et au-delà.
Ainsi, la 5G fournira environ 50 fois le débit de la 4G actuelle en utilisant des ondes centimétriques (3,5GHz) et millimétriques (lorsque la phase de déploiement utilisera les fréquences de la bande 26GHz).
Les antennes émettrices et réceptrices, incorporées dans les futurs téléphones 5G, auront une puissance effective de 20 Watts, soit 10 fois supérieure à celle des téléphones actuels 3G/4G.

b. Les satellites
20 000 nouveaux satellites, regroupés en basse et moyenne orbite, couvriront la terre de puissants faisceaux d’ondes électromagnétiques focalisés et orientables, touchant ainsi des régions qui échappent au balayage d’autres émetteurs. Ces satellites vont perturber les champs électriques et magnétiques de la magnétosphère de la Terre, ce qui pourrait avoir des conséquences sur les champs électriques et magnétiques terrestres.

c. Les antennes-relais
La 5G exige la mise en place d’un nombre d’antennes considérable.
Les communications émises par les satellites sont réceptionnées par de grosses antennes-relais, situées sur des points hauts. La communication de ces antennes vers les Stations de base installées dans les agglomérations se fera par un réseau de fibres optiques.
Ces Stations de base sont de petites structures disséminées dans toutes les zones urbaines du monde entier, et renferment des centaines voire des milliers de minuscules antennes.
Selon les fréquences utilisées, elles sont placées tous les 50-100m, discrètement implantées à faible hauteur, sur les trottoirs et le mobilier urbain : panneaux de signalisation, lampadaires, abribus, etc.

d. Les faisceaux
Des antennes – assez petites pour tenir dans un Smartphone – vont concentrer leur énergie dans des faisceaux étroits, focalisés et orientables de haute puissance. Les réseaux d’antennes vont suivre l’usager, de sorte qu’en tout lieu un faisceau émis par le Smartphone soit dirigé vers la Station de base la plus proche, et qu’un faisceau de la Station de base soit dirigé vers l’usager. Toute personne se déplaçant entre le(s) téléphone(s) et la Station de base, sera ainsi traversée par les deux faisceaux.

 

4. QUELS SONT LES DANGERS ?

a. Sanitaires
La 5G augmente considérablement l’exposition aux rayonnements de radiofréquences sur le vivant (plantes, animaux et humains), et peut entraîner à court ou moyen terme des effets nocifs sur la santé des individus, en particulier des enfants et femmes enceintes : cancers, mutations génétiques, pathologies oculaires, chute de la fertilité masculine, fausses couches, Alzheimer, pertes de mémoire, difficultés d’apprentissage, troubles neurologiques, problèmes de peau, maladies cardiovasculaires, …
Les effets biologiques n’ont pas été testés scientifiquement, ni par les fabricants d’équipements de radiotéléphonie, ni par les instances gouvernementales, ni par les organismes chargés d’établir les normes admissibles d’irradiation, ni par les opérateurs.
La 5G exposera tout le monde à beaucoup plus de rayonnements, de façon permanente, 24h/24.

b. Sécuritaires
La 5G permet de recueillir des milliards de données et d’informations personnelles sur la vie de tous les citoyens, facilitant ainsi la surveillance de chaque individu.

c. Sociaux et économiques
L’augmentation des maladies et des malades aura des répercussions sur les coûts de la santé.
L’augmentation probable du nombre de maladies graves risque de provoquer l’apparition de symptômes d’électro-hypersensibilité (EHS) chez de nombreuses personnes qui, devenant inaptes au travail, se retrouveront mises à l’écart de toute vie sociale.
La 5G va en apparence relancer  l’économie et créer des emplois grâce à la fabrication et la commercialisation de tous les objets connectés, mais elle va aussi en supprimer massivement grâce à l’automatisation et à la robotisation. En cela, la 5G s’inscrit dans le mythe de la soi-disant inévitable croissance économique, quelles que soient les conséquences.

d. Ecologiques
La 5G permet de connecter une grande quantité d’objets et véhiculera donc beaucoup plus de données.
Les millions d’antennes 5G ne seront jamais en “mode veille”, en raison des connexions permanentes de tous les objets connectés.
Des centaines de milliards d’appareils deviendront autant de déchets (très peu recyclables) dans moins de dix ans, aggravant un bilan écologique déjà lourd.
Il faudra détruire la totalité des appareils mobiles existants devenus obsolètes, et produire des milliards de nouveaux appareils, en plus des dizaines de millions d’antennes.
La production de ces appareils nécessite des matériaux qui sont extraits au mépris des droits humains.
De telles augmentations entraîneront inévitablement une augmentation de la consommation et de la production d’énergie : près de 15% de la production électrique mondiale seront utilisés par les objets connectés (Internet of Things).

 

5. QUE FAIRE ?

  1. Exiger un moratoire pour la 5G dans chaque ville, chaque région, chaque pays ;
  2. Exiger le respect et l’application des lois, chartes, conventions, traités sur la protection de l’homme, de
    l’enfant, de l’environnement ;
  3. Dénoncer l’expérimentation effectuée sur des humains non consentants, ce qui est interdit depuis le
    Code de Nuremberg en 1947 ;
  4. Exiger l’interdiction du déploiement de satellites 5G ;
  5. Saisir la justice et pointer la responsabilité des communes, des pouvoirs publics, des entreprises privées ;
  6. Exiger des études indépendantes sur les effets biologiques sur la santé humaine, les animaux et
    l’environnement, et ce avant tout déploiement de la 5G ;
  7. Exiger la diminution des normes sanitaires qui ne prennent en compte que les effets thermiques ;
  8. Exiger de suivre les recommandations de la Résolution 1815 du Conseil de l’Europe (27 mai 2011) ;
  9. Exiger débats, discussions officielles et consultations populaires ;
  10. Soutenir et diffuser les pétitions nationales et internationales ;
  11. Promouvoir une modération de nos besoins en matière de connectivité, afin de limiter notre exposition
    exponentielle aux rayonnements électromagnétiques artificiels.

(Robin des Toits – août 2019)